Qui suis-je ?

 

Je suis Sandra, et, en plus d’être une humaine d’émotions, je suis maman de deux garçons (2012 et 2016) et je vis à fond ma parentalité.
Nous pratiquons l’Instruction En Famille et vivons à la campagne.

Je suis accompagnante en parentalité, passionnée par l’Humain et le développement de l’enfant.
J’ai tendance à tout remettre en question. J’utilise l’art du doute perpétuellement, car il est impossible de détenir LA vérité dans sa forme absolue.

J’aide les parents à reprendre confiance dans leur parentalité et à créer une relation de confiance sans usages de violences physiques ou psychologiques avec leurs enfants.

Mon histoire

 

2012 : la révolution

En donnant la vie pour la première fois en 2012, une révolution intérieure s’est mise en place. Mon fils a tout fait voler, son arrivée dans ma vie a complètement chamboulé ma vie et mes pensées. En plus de l’épuisement maternel, cette longue période de doutes, de peurs et de tourments a été comme une purge.
J’ai balayé mes croyances, mes idées reçues, j’ai remis en cause tout ce que je croyais, le normal est devenu anormal, les certitudes sont devenues incertaines. J’ai transformé mes pensées jusqu’à ce que je me sente enfin en accord avec elles, au point d’être aujourd’hui certaine de mes choix.

2016 : la mort en pleine face

Cette année là fut terriblement éprouvante. J’ai donné la vie à mon deuxième fils pendant que mon père, lui, perdait la sienne.
Voir la mort arriver, la voir prendre possession d’un corps, cela vous marque et vous fait ouvrir grand les yeux. J’ai pris conscience, très profondément, de ma mortalité. La vie est fragile et courte. Le corps humain n’est qu’une enveloppe éphémère. On le sait tout ça, mais il est rare de le sentir au fond de soi, très consciemment et de se sentir entièrement concerné par la vie, et par sa fin inexorable.

Tout ça m’a fait aller à l’essentiel et ce qui était réellement important pour moi, les véritables besoins qui nous animent, les aspirations profondes de l’humain. Jusqu’à me rendre compte de la merveilleuse magie que représente le fait d’être vivant et d’être humain. L’humain et son corps ne sont que de passage, mais ils portent une sorte de sens insensé.

L’essentiel était là, la vie en son centre, les battements du coeur, le corps organique, cette incroyable machine de chair entourée de nature.

Nous sommes de beaux êtres, uniques, singuliers, tous faits de chair et de vie. Nés d’une cellule fusionnée qui a donné la vie à un bébé, puis un enfant et un adulte. Nous portons tout cela à l’intérieur de nous, la cellule, le bébé et l’enfant, il y a de la place pour tout ça dans le corps d’un humain adulte !

Revoir son essentiel

J’ai navigué loin dans ma recherche de connaissances et de compréhension. Cette recherche de sens que l’on a tous, nous, Homo sapiens. Cette curiosité qui nous pousse à de belles mais aussi d’horribles choses. J’ai parcouru mes questions dans tous les sens. J’ai totalement brisé les draperies que l’on pose sur l’Humain, toutes ces armatures qui nous entourent. Et nos croyances, les choses qui nous semblent importantes, j’ai compris que rien n’avait d’importance ou seulement celle que l’on choisi. Même la vie n’a d’importance que si on lui en donne !

 

Mes compétences

 

De formation initiale scientifique j’ai parcouru différents domaines (de l’immunologie à l’assurance qualité en passant par d’autres secteurs comme la métrologie ou la microbiologie). Toutes ces expériences m’ont forgé une rigueur et m’ont appris la démarche scientifique et l’usage de l’esprit critique. Ces compétences sont, pour moi, fondamentales dans tous les domaines de notre quotidien dont celui de notre parentalité.

Depuis maintenant plusieurs années, je me suis tournée, doucement puis surement vers une parentalité sans violence ni domination sur mes enfants. Je ne pouvais pas considérer les êtres que j’aime le plus au monde comme une sous espèce qui doit obéir ou que je pouvais manipuler comme des pantins !

Je me suis formée à l’esprit critique et me suis initiée à l’anthropologie.
J’ai suivi une formation sur le développement de l’enfant et la posture d’accompagnant à la parentalité à l’Institut d’Accompagnement Respectueux de l’Enfant.

Mais, plus important encore, je me forme constamment et remets toujours en questions mes connaissances pour les approfondir et les enrichir.

Je mets à votre disposition mes connaissances et compétences à travers du continu gratuit (Podcasts, articles, etc) et payants (ateliers, soutien personnalisé). 

Mes formations

2018
– Cycle de 4 ateliers « aide à la parentalité » par Béatrice Kammerer et Joris Darphin

2019
– Formation « Savoir et croire – esprit critique et discernement » par Atelier Médiation et Critique
– Formation d’initiation à l’anthropologie « Les Origines de l’Homme » par le Muséum national d’Histoire naturelle

2020
– Formation sur le développement de l’enfant à l’Institut d’Accompagnement Respectueux de l’Enfant

2021
– Formation « Développer les habiletés sociales chez les enfants/adolescents atypiques » par Myriam Bost

Formation en cours ou à venir :

– Suite des cours de l’Atelier Médiation et Critique
– Formation sur le stress par Christophe Herbert (via Formationspsy)
– Formation sur le burn out parental par Moïra Mikolajczak et Isabelle Roskam
– Développement psychologique de l’enfant – Université de Genève
– Formation fin février 2021 « Lecture critique de méta-analyses » par Mathias Soulhol
– Formation mai 2021 « Accompagner les personnes à haut potentiel intellectuel, évaluation et prise en charge » par Stéphanie Aubertin

 

 

Ma démarche et ma vision de la parentalité

 
Je n’aime pas les mots, ils enferment, limitent et sont dépendants de l’interprétation de chacun. Mais c’est compliqué de faire sans eux ! Ma démarche se nourrit de tout ça :

– Les enfants ne sont pas une espèce différente de nous, l’enfance n’est qu’une étape dans le développement de l’humain.

– Les enfants ont le même cerveau que nous, les même besoins et le même programme cérébral, à une différence près: ils portent des handicaps qui ne sont que temporaires si on prend soin d’eux.

– La violence ça fait mal, physiquement et psychologiquement et elle revêt parfois des masques de douceurs.

– L’enfant n’a aucune raison, ni biologique, ni sociale d’être sous-considéré dans sa famille, il est un membre aussi important qu’un autre avec une vulnérabilité qui fait de lui un membre qu’il faut protéger et qui a besoin de beaucoup de soins.

– Ce que veulent la majorité des parents se résume à deux choses simples : que leurs enfants aillent bien et qu’ils aient de belles relations avec eux, le reste ce n’est que de la broderie.

– Je vous propose, à travers mes contenus, de vous placer régulièrement du point de vue de l’enfant pour:
– vous rappeler votre enfance et développer votre auto-empathie
– comprendre votre enfant, développer votre empathie et répondre à ses besoins

– Nous portons tous un paquet de croyances que nous ne remettons parfois jamais en question. On met alors de l’importance parfois démesurée sur des petites choses du quotidien. Je vous propose régulièrement de briser ses croyances, et de faire du « débunkage » de fausses idées reçues concernant les enfants et l’éducation. C’est là que le scepticisme et la démarche scientifique sont pour moi des outils puissants pour alléger votre quotidien, votre charge mentale et ce que vous croyez être des « devoirs obligatoires ».

Parfois j’aimerais vous dire : « balayez ce que vous croyez, reprenons depuis le début »

Je vous propose un soutien parental individuel sans rendez-vous, sans appels téléphoniques